Tout savoir sur les caisses de retraite

La loi du 9 novembre 2010 sur le dispositif d'allongement de la durée des cotisations a modifié l'âge légal du départ à la retraite. En effet, depuis le 1er février 2017, il est passé à 62 ans contre 60 ans auparavant. Il convient de savoir qu'en France, l'affiliation à une caisse de retraite est collective et obligatoire. Le pays a d'ailleurs opté pour le système de retraite par répartition, au détriment de la retraite par capitalisation.

Comprendre ce qu'est une caisse de retraite

D'emblée, il est important qu'il existe 37 régimes de base et complémentaires différents en France. Cela signifie qu'il y a en fait plusieurs caisses de retraite, mais pas un seul, comme on a l'habitude de penser. Concrètement, une telle caisse est une institution financière qui peut être publique ou privée et qui reçoit les cotisations des salariés, artisans, professions libérales, commerçants, indépendants et autres. Ensuite, il verse les pensions des personnes affiliées qui sont en retraite en puisant dans le fonds alimenté par les cotisations de ceux qui sont encore en activité.

Pour les régimes de base, ce sont les caisses de retraite primaires qui récoltent ces cotisations. À titre de rappel, la retraite de base est la pension de retraite principale que tout individu ayant exercé une activité professionnelle peut percevoir. Il s'agit en réalité de retraites en annuités. Cela signifie qu'elles sont calculées en fonction du montant de l'appointement qui a servi de base pour la cotisation ainsi que la durée pendant laquelle la personne a cotisé.

À côté de ces caisses primaires, nous avons les caisses complémentaires qui, comme leur nom l'indique, servent à récolter les retraites complémentaires. La plupart du temps, ces dernières sont des retraites par points et elles sont donc logiquement en points de retraite pour augmenter la somme à percevoir par le cotisant. Il est important de souligner qu'il est obligatoire de cotiser à des caisses de retraite de base et complémentaires en France.

Les principaux régimes des caisses de retraite

Dans l'Hexagone, c'est l'activité de la personne qui détermine le régime de retraite à laquelle elle doit appartenir. Ainsi, le fonctionnaire fait partie d'un régime différent de l'artisan, du salarié, de l'agriculteur, des professions libérales ou du commerçant.

Les caisses de retraite de base

  • Les salariés dans le secteur agricole sont normalement rattachés à la Mutualité sociale agricole (MSA) en ce qui concerne la retraite de base ;
  • Les fonctionnaires possèdent leur propre caisse de retraite de base, à savoir :
  • la Caisse nationale des retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) qui concerne les fonctionnaires hospitaliers et territoriaux
  • la Caisse des pensions civiles et militaires qui s'occupe des fonctionnaires de l'État
  • Les agents non titulaires de la fonction publique ainsi que les salariés privés relèvent plutôt de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV).

Les retraites complémentaires

Comme avec la retraite de base, les caisses de retraite complémentaire diffèrent selon l'activité du cotisant.

  • Pour les travailleurs indépendants, les professions libérales doivent s'affilier à la CIPAV retraite tandis que les commerçants et les artisans vont dépendre du Régime social des indépendantes (RSI) retraite ;
  • La caisse de retraite des agents non titulaires de la fonction publique est l'Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques (Ircantec) ;
  • Ceux qui travaillent dans la fonction publique vont, par contre, s'affilier à la Retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP) ;
  • Les salariés du secteur privé vont s'adresser à l'Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (ARRCO) et les cadres à l'Association générale des institutions de retraite des cadres (AGIRC)

Bien gérer ses actifs

Lorsqu'on est à la retraite, c'est qu'on a probablement accumulé quelque patrimoine tel qu'une maison ou un appartement, des actions, des obligations, etc. Il est donc conseillé de trouver de bons conseils afin de gérer au mieux ses actifs et, dans les meilleurs des cas, les faire fructifier.

Grâce à sa longue expérience dans la gestion de portefeuille d'actifs, Cyrille Vernes, à travers son holding Vernes & Associés SA, est l'interlocuteur idéal pour atteindre cet objectif. Notons que Cyrille Vernes maîtrise plusieurs langues étrangères, ce qui permet à ses clients d'être parfaitement à l'aise pendant les négociations.

Articles

Comment faire pour connaître sa caisse de retraite complémentaire ?

Parfois, les durs efforts fournis maintenant semblent ne porter aucun fruit. Pourtant, travailler dur maintenant c'est investir pour ses jours...

Comment savoir à quelle caisse de retraite je cotise ?

À un moment donné, tous les employés changent de vie en partant en retraite. Toutefois, pour bien vivre sa retraite, quelques préparations se...